En vacances: RALENTISSEZ ! Cet été, osez la lenteur …

vacances

Cet été, prenez des vacances au sens littéral du terme!

Donnez du temps au temps, en laissant respirer votre être à travers la flânerie, l’écoute et le repos. Prenez le contre-pied de la célèbre formule de John Kotter, le gourou du changement, dans un de ses derniers livres [1] : « Accélérez ! » et ralentissez! C’est aussi ce que propose Carl Honoré dans son ouvrage « L’éloge de la lenteur »[2], en affirmant que la lenteur utilisée à bon escient peut rendre votre vie plus riche voire même plus productive. Cet été, c’est l’occasion de tenter l’expérience et de vous mettre en vacances: ralentir et de cultiver ce temps de « vacans » comme un véritable moment de disponibilité pour soi, pour les autres, pour son environnement…

Trouvez votre « tortue intérieure » …

A l’heure d’un monde planétaire hyper connecté et qui ne s’arrête jamais, l’injonction implicite est celle de la réactivité instantanée, rapide et privée de tout temps de réflexion. Alors même en vacances, comment ralentir son cerveau encore habitué à parcourir d’un œil habile les centaines de mails empilés sans ordre de priorité ? Comment résister à l’immédiateté des réseaux sociaux et aux nouvelles flash d’un univers en surchauffe ? Comment se déconnecter malgré les multiples bips de nos téléphones, toujours smart même en été et se laisser peu à peu RALENTIR ? C’est toujours Carl Honoré qui évoque la nécessité de retrouver sa « tortue intérieure » et de vivre avec le « tempo giusto », c’est à dire la bonne cadence. Cet été, c’est décidé, vous allez surfer sur les vagues de votre cerveau plutôt que sur les pages de Facebook ! Vous allez prendre des vacances: apprendre ou réapprendre à ne pas brusquer les choses, à ne pas vous laisser bousculer par elles. Vous allez augmenter votre capacité à accueillir les événements et faire la paix avec votre tortue intérieure !

Mettez-vous en mode « vacances »
Donnez-vous la permission de ralentir, de créer un espace vide dans votre tête. Il s’agit tout simplement de prendre les vacances au pied de la lettre ! En effet, le mot « vacances » vient du latin « vacans », (participe passé du verbe vacare) : « être libre, inoccupé, vacant » c’est à dire littéralement « être disponible[3]». C’est ce même mot qui nous a donné en ancien français le verbe « vaquer ». L’expression un peu démodée « vaquer à ses occupations » ne veut rien dire d’autre que de s’occuper librement de ses affaires sans contrainte ni prescription …  Si les congés sont d’abord une permission de quitter son emploi, les vacances sont bien davantage, la preuve est qu’on parle de congés payés mais rarement de vacances payées ! Se mettre en mode « vacans », c’est d’abord adopter un état d’esprit de loisir. Là aussi, l’aide du latin nous est précieuse, le loisir ou «licere» signifie la permission… Lors de nos loisirs en vacances, il nous est donc permis de disposer librement de notre temps en dehors des activités habituelles et de leurs figures imposées, de décider de notre plein gré.

Faites bon usage du temps

Comme l’écrivait Mme de Sévigné à sa fille : « Vous êtes, vous ma fille, dans de véritables vacances, vous faites un usage admirable du beau temps ; dîner dans votre château est une chose extraordinaire ». Voici donc venu le temps de prendre le temps et d’en faire bon usage : déguster un bon repas, retisser les liens parfois un peu distendus avec sa famille ou ses amis, se poser et se laisser aller aux sensations de bien-être.

Il s’agit de lever le pied et de chan

ger de rythme, pour mieux percevoir les parfums, les saveurs, apprécier la c

haleur ou la fraicheur, regarder ce et ceux qui nous entourent avec un œil neuf et émerveillé… et se connecter à soi-même, à ses émotions et ses envies. Bref, se recentrer sur l’essentiel et réfléchir à se

s priorités pour les mois à venir… C’est que le repos est à prendre au sérieux : laisser son esprit vagabonder et son imagination travailler. La clé des rêves n’est-elle pas aussi celle de l’équilibre et de la sérénité ?  

Cultivez une certaine sagesse avec l’auto-coaching

Une certaine forme de sagesse se reconnaît à une capacité à accueillir l’instant présent à faire bon usage de ses sens et à se montrer disponible à accueillir ce qui est. Apprenons à utiliser pour soi-même certaines des compétences développées par les Coachs Professionnels[4] :

  • Se recentrer et retrouver sa force intérieure
  • Etre en présence pour un éveil de tous les sens et de sa conscience
  • Accueillir l’imprévu et… le prévu avec bienveillance, savourer
  • Ecouter avec le cœur plus qu’avec ses oreilles
  • Se questionner pour élargir son horizon et prendre de la hauteur
  • Laisser venir à sa conscience de nouvelles idées
  • Discerner ce qui est essentiel et prioritaire dans les mois à venir
  • S’engager avec fermeté et douceur vis à vis de soi-même
  • Garder le cap au fil des jours

vacancesEn vacances donnez-vous des R d’été 

  1.          Ralentir et s’arrêter
  2.          Randonner
  3.         Regarder
  4.          Rêver
  5.          Rire
  6.          Respirer
  7.          Ressentir
  8.          Réfléchir
  9.          Relâcher la pression
  10.          Retrouver ses yeux d’enfants

Voilà quelques principes tout simples à garder en tête quand le rythme habituel reprendra son cours. Continuer à s’octroyer des moments de « vacans » régulièrement et n’accélérer que si l’activité l’exige… C’est en alternant mouvement et pause que vous garderez ce précieux équilibre entre action et réflexion et que vous ferez perdurer les bienfaits de votre été en lenteur !

Catherine Tanneau activision coachingA propos de l’auteur : Catherine Tanneau

 Professeur affiliée HEC en charge du Leadership pour les Executive MBA, Associée de Variations et d’Activision Coaching, coach de dirigeants et spécialiste de la conduite de transformations. Elle a exercé des responsabilités en entreprise (Hachette Livre, BNPParibas Milan) et au sein de cabinets internationaux (McKInsey & Co) dans plusieurs pays européens. Catherine est par ailleurs administratrice indépendante d’une ETI industrielle et co-auteur du livre de management « L’intelligence Situationnelle » (Eyrolles, 2017).

Pour aller plus loin : lectures de vacances

[1] Accélerez ! Jonh Kotter, Pearson, 2017 pour la Version française ; Jonh Kotter est professeur de management à Harvard

[2] Eloge de la lenteur, Carl Honoré, Journaliste canadien,

[3] Huysman, À rebours, p. 288: écrit sur la vacance de son esprit).

[4] L’ICF, International Coaching Federation propose aux coachs professionnels un référentiel de onze compétences : www.coachfederation.fr  

NB Crédits Photos : toutes les photos sont de l’auteur