Développer un leadership durable, responsable et authentique

19 octobre 2022à12:50

Développer un leadership durable, responsable et authentique

Installer une culture délibérément tournée vers la croissance

 

Catherine Tanneau, dirigeante d’Activision Coaching Institute et de Variations International, coach MCC, a participé à l’émission de Web-télévision sur le leadership et le coaching, animée par Manbir Kaur, coach MCC internationale basée en Inde.


1 – Qu’est-ce qu’un état d’esprit tourné vers la croissance ou « Growth Mindset » selon vous ?  

Un état d’esprit tourné vers la croissance est quelque chose qui me parle beaucoup. Pour moi, cela signifie croire que toutes les personnes et tous les talents peuvent être développés ! Il s’agit de voir des opportunités plutôt que des difficultés, ce quelque soient les circonstances … C’est ce que j’appelle un esprit « ouvert » aux possibles, prêt à répondre « Pourquoi pas?»… au lieu du fatal « oui mais.. » !

C’est là l’essence de ma profession de coach, qui m’amène à consacrer du temps à aider chacun à se développer, à trouver en soi ses richesses, à les nourrir et les faire rayonner sans fausse modestie. C’est simple à énoncer mais parfois c’est un long chemin d’acceptation de sa propre lumière et de réconciliation avec soi-même et son unicité !

2 – Que signifie un leadership porteur de sens et responsable dans le monde post-covid d’aujourd’hui ?

Ma conviction profonde est la suivante, dans un environnement aussi incertain et changeant que le nôtre, après une pandémie mondiale et face à de nouvelles crises politiques, énergétiques, économiques qui se profilent, les leaders doivent se montrer résolument responsables et porteurs de sens et développer leur authenticité et leur capacité d’empathie et de compassion. Ils n’ont pas le choix s’ils veulent attirer des jeunes talents et les fidéliser. 

Quelques chiffres d’études récentes[1] sur le leadership durable réalisées par nous le prouvent !

  • 75 % des Milléniaux et presque 80% de la Génération Z s’attendent à être coachés. Ils veulent des managers qui les :
  1. Aident à grandir ;
  2. Favorisent le travail collaboratif ;
  3. Se soucient vraiment des gens ;
  4. Montrent de la cohérence au quotidien entre leurs actes et leurs paroles.
  • Tous ces jeunes récemment entrés sur le marché du travail ou sur le point d’y arriver, cherchent avant tout un métier inspirant et utile avec un réel accomplissement de soi. Presque les 2/3 estiment que coaching est un accélérateur de carrière deux fois plus que la formation !
  • La raison numéro 1 de quitter son travail parmi cette jeune génération est …le manager ! et des comportements contraires à l’éthique et/ou à la responsabilité sociale et sociétale.
  • Le plus déterminant pour l’attractivité d’une entreprise est l’environnement de travail et la qualité de vie qu’elle offre à ses salariés. Les deux piliers qui sous-tendent les choix d’un emploi nouveau sont :
  1. La nature du travail qui doit être motivante en soi
  2. Les méthodes de travail flexibles et collaboratives et l’environnement professionnel rigoureusement éthique ·      
  • La sécurité psychologique au sein des équipes est enfin reconnue comme un facteur clé d’efficacité et d’acceptation du changement tout en permettant aussi de favoriser l’innovation et d’améliorer l’acceptation de la diversité.

Ce qui est en jeu ici, c’est comment les entreprises peuvent attirer des talents, en particulier la Génération Z, et les maintenir engagés et motivés. Ce n’est pas une question nouvelle pour la plupart des dirigeants et des managers qui doivent naviguer en permanence dans des injonctions contradictoires : entre une vision inspirante à moyen terme et une nécessité de performance à court terme ! Mais cela devint un « must absolu » et une question de plus en plus critique si les entreprises

3 – En quoi ce type de leadership durable peut-il générer de la performance durable ?

Cet impact positif sur la performance provient de plusieurs facteurs. Mais, le principal est que ce type de leadership durable génèrent un engagement supérieur de la part des collaborateurs. De même, cela engendre une augmentation tangible de la productivité et de l’efficacité du travail. Les recherches actuelles[2] suggèrent que cette augmentation repose sur deux mécanismes liés : premièrement, un regain de confiance et une loyauté accrue qui induisent une plus grande mobilisation et une autonomie accrue au service d’un projet que chacun a compris et trouve motivant.  

Comment les leaders peuvent-ils incarner un tel style de leadership durable à la fois responsable, compatissant et porteur de sens ? Quels sont vos conseils ?

    1. Se soucier sincèrement des autres : Être à leur écoute sans jugement préconçu et sans être dans l’anxiété de devoir répondre à leurs demandes. Écouter et comprendre sont les premières étapes pour développer son empathie !
    2. Continuer de se développer soi-même : Adopter un état d’esprit « pourquoi pas ». Voir l’opportunité d’apprendre dans chaque circonstance. Se laisser stimuler pour reculer ses propres limites en permanence.
    3. Cultiver ses propres passions et chercher les opportunités à chaque occasion… vous verrez c’est étonnant cette abondance de « chemins possibles » à explorer !
    4. Ces conseils sont en apparence très simples. Mais, je suis bien consciente que les mettre en pratique demande de la motivation et de la patience. Choisissez-en un et commencer par un petit pas réaliste !
    5. Et surtout en paraphrasant Marcel Proust, « Soyez vous-mêmes car c’est le seul moyen d’être original ! ».

En conclusion

J’observe que cela reste un chemin difficile pour beaucoup de leaders. Il s’agit d’abord de dépasser les idées préconçues de l’entourage et d’affronter parfois un regard social peu clément ; qui attend encore trop souvent que le leader soit un « super héros », omnipotent, omnipuissant et capable de donner toutes les réponses plutôt que de savoir écouter et capter les questions son environnement ! Mais c’est un travail porteur de résultats, les individus et les organisations peuvent gagner beaucoup en développant cet état d’esprit de croissance au niveau des leaders et partout dans l’organisation. Ainsi, nous observons que toute entreprise disposant d’une raison d’être et d’un projet clair, animée par un leadership bienveillant et durable va créer un climat de confiance et d’engagement, propice à l’amélioration durable de son attractivité, de sa performance et de son impact humain positif…


[1] Gallup, Deloitte, ICF avec PriceWaterhouse Coopers

[2] Voir l’article et le livre de Carol Dweck, Professeur à l’Université de Standford et auteur du livre. “Mindset, the new psychology of success”


Retrouvez l’interview complet 

 

Livre

L'intelligence situationnelle

Contactez-nous

Rejoignez-nous