[VIDEO] Paroles d’alumni – Corinne Denel – Coaching des Individus, Equipes et Organisations

22 juin 2021à9:30

Ce que Corinne Denel, Responsable RH chez Groupe CDC, retient de sa formation au Coaching des Individus, Equipes et Organisations avec Activision Coaching Institute ? L’importance des silences… mais aussi l’efficacité du contrat établi entre le coach et le coaché. 

 

 

 

1. Pourquoi avoir choisi de vous former au coaching professionnel avec Activision Coaching Institute ? 

Pour trois raisons : 
– La première qui est d’abord une rencontre avec une équipe qui m’a particulièrement boostée dans le poste de DRH que j’occupais. 
– La deuxième, c’est l’affiliation à ICF (International Coaching Federation), qui vient conforter le niveau d’exigence attendu d’une telle formation. On sait que l’ICF a une réputation assise dans le monde du coaching.
– Et enfin le programme, qui est riche, exigeant, mêlant théorie et mise en pratique. C’était aussi rassurant pour mon entreprise qui m’avait offert cette formation que je bénéficie d’une formation complète.
 

2. Qu’est-ce que le coaching vous a apporté ?

Énormément ! 
Déjà par rapport à ma pratique d’accompagnement des personnes, cela m’a aidé à réfléchir à ma posture, à me mettre plus souvent en position meta, c’est-à-dire à observer ce qu’il se passe dans la relation et dans ma tête pendant l’accompagnement. Et puis j’ai appris les silences. Au-delà de l’écoute, il y a les silences qui accompagnent le cheminement du coaché.
J’ai aussi expérimenté l’efficacité d’établir un contrat, c’est-à-dire de poser un cadre, d’établir des indicateurs et de maîtriser le processus en gardant la boussole.
Tout cela est très très puissant, et c’est ma petite révolution interne !
 

3. Quel moment vous a le plus marqué dans votre formation ? 

Deux grands moments importants dans ma formation : 
– Le premier moment où j’ai ramé, ramé et souqué.
– Le deuxième où j’ai avancé, joué, pris du plaisir.
Et les deux ensemble où j’ai appris, compris, senti, vécu le coaching.
Tout au début, quand j’ai lu les compétences avant de m’engager dans cette formation,  cela me semblait tout à fait abordable compte tenu de mon expérience professionnelle. Et le premier module m’a fait l’effet d’un ballon de rugby envoyé directement dans le plexus. Et là, j’ai compris immédiatement qu’il allait falloir désapprendre pour mieux apprendre.
Et cette période, qui a été particulièrement bousculante pour moi a aussi été favorable à de profondes réflexions notamment sur la posture de coach versus mon expérience de DRH. À cette époque, je pense que je manquais de verticalité et cela ne me donnait pas tous les atouts pour être en pleine possession de mes moyens. Au final, j’ai acquis beaucoup plus de sérénité
 

4. Quand et comment utilisez-vous à présent vos acquis ? 

Devenir coach ne m’a pas fait renoncer à mes fonctions dans mon entreprise. J’ai au contraire intégré cela dans mon activité professionnelle. J’accompagne notamment des personnes en situation de risques psycho-sociaux et j’ai constaté de mon côté une meilleure qualité d’écoute. J’utilise aussi mes compétences de coach dans d’autres moments d’accompagnement, ce qui est facilitant. Grâce à cette formation et à ces pratiques, je suis beaucoup plus efficace dans mes fonctions actuelles.
Être coach pour moi, c’est être un passeur, sachant très bien que nul ne peut faire la traversée à la place de l’autre, juste se mettre au service de cette traversée.
 
 
Pour en savoir + sur nos formations certifiées : 
Rendez-vous sur notre site ➡ https://www.activision-coaching.com/fr/
Ou contactez-nous via notre formulaire : https://www.activision-coaching.com/fr/contact/

Livre

L'intelligence situationnelle

Contactez-nous

Rejoignez-nous